Site de l'académie de Versailles

Accueil > Les enseignements > Les options > Cinéma audiovisuel > Pédagogie (aides, méthodes....) > Analyser un plan

Analyser un plan

Méthode

Un plan se définit de deux façons selon qu’on le considère dans la préparation du tournage ou dans l’analyse du film terminé. Durant le tournage, le plan est la portion de pellicule impressionnée par la caméra entre le début et la fin d’une prise. Sur le film fini, le plan est limité par les "collures" qui le lient aux autres plans et constituent une séquence.

Un plan ne prend son sens que dans une séquence et dans l’ensemble du film. Tous les plans ne se valent pas ; certains sont plus intéressants que d’autres. Il faut les analyser par rapport à ce qui précède et à ce qui suit en observant les raccords (cut, iris, fondu, fondu au noir, raccord dans l’axe, volet, filage, champ, contre champ, raccord de sens, de cadre ...)
Dans l’analyse d’une séquence, ce sont ces plans-clés, symboliques, expressifs, qu’il faut déterminer et à partir desquels on analyse la séquence. On peut aussi partir des plans dont on garde le souvenir et qui deviennent des images mentales.

Toujours se poser les questions :
- sur quel élément du plan mon regard est-il attiré ?
- si un personnage est dans le plan : que regarde -il ?
- Qu’est-ce qu’on voit ? Quels rapports avec ce qu’on entend ?
- Qu’est-ce qu’on voit ? Quels rapports avec ce qu’on ne voit pas, c’est-à-dire, le hors-champ ?

Composantes du plan :
- La durée ( du flash, de l’image subliminale au plan égalant la capacité de chargement de la caméra, 15mn environ).
- L’angle de prise de vue (frontal/latéral, plongée/ contre-plongée..)
- Fixité ou mouvement de la caméra (travelling avant/ arrière, panoramique de la caméra qui pivote sur son pied, mouvement de grue,
recadrage, travelling optique = zoom qui déforme la perspective..)
- Echelle , place de la caméra par rapport à l’objet filmé ( plan général, grand ensemble, plan pied, plan américain, plan poitrine, gros plan....)
- Le cadrage inclut la place de la caméra et est destiné à mettre en valeur certains éléments du plan.
- Profondeur de champ : selon l’objectif choisi, l’éclairage, la disposition des éléments du cadre, une partie plus ou moins grande du champ est plus ou moins nette. Il y a une grande profondeur de champ lorsque la perspective lointaine est nette.
- Définition de l’image : couleur/noir, filtres, grain de la photo...
- Rôle de l’éclairage
- Bande-son ( sons diégétiques, sons extra-diégétiques son in/off, bruitages, dialogues....)

Tous ces éléments doivent être interprétés et prendre du sens en dégageant l’intention du metteur en scène, du chef opérateur, du scénariste et en situant le plan dans la séquence et dans le film ...


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée polyvalent Francisque Sarcey (Dourdan) (académie de Versailles)
Directeur de publication : M. VALLOT, Proviseur du Lycée Sarcey